Patrimoine Hospitalier de Mayenne

Mayenne - 53100

Histoires et patrimoine

Le retour de Vincente

Vincente 1721

A pâques, non trop de circulation de cloches, à la trinité peut-être ou du moins en juin la cloche Vincente revient à l’hôpital qu’elle avait quitté 76 ans plus tôt suite à la destruction de la chapelle par le bombardement du 9 juin 1944.
Fondue en 1721 pour le couvent de la Madeleine, elle devient la cloche de l’hôpital hospice fondé au même endroit en 1780. Après sa démolition et sa reconstruction en 1850 rue Roullois la cloche est installée au coté de la cloche fondue pour ce nouvel hôpital. La chapelle de l’hôpital est détruite en 1944 et ne sera pas reconstruite

La chapelle après le bombardement
Cloche de l’hôpital-hospice 1850

Classée en 1941 elle rejoint les réserves du musée dont elle ressort en mars 2019 pour être restaurée sur la demande du musée par bulle de patrimoine en vue d’être présentée à l’exposition de mai 2019.

Vincente détail 1721

La cloche confiée en dépôt par le musée du château sera exposée avec ses deux sœurs, celle de 1850 et celle du campanile de l’hôpital psychiatrique de 1962 dans le hall du bâtiment administratif de l’hôpital pour être accessible au public au cœur de l’ancienne construction asilaire de 1848.

Cloche du campanile de l’hôpital psychiatrique 1962
Les deux sœurs de Vincente

Ouverture de la salle d’exposition du CHNM

Les objets montrés à l’exposition de mai 2019 ne devaient pas retourner dans les réserves d’où ils avaient été exhumés. Le CHNM a confié à l’association une grande salle située au centre social proche du hall d’accès à la salle de spectacle de l’hôpital.

Les plus beaux objets de l’exposition ont retrouvé un espace d’exposition, les collections ont été enrichies de plusieurs donations d’objets médicaux, de mobiliers ou de machines.

Cet espace, ouvert à l’occasion des voeux 2020 de l’hôpital, est accessible à l’occasion de certains événements du CHNM mais également sur demande, contact par messagerie sur patrimoinehospitaliermayenne gmail.com

L’association peut recevoir des dons d’objets en rapport avec ses objectifs et des témoignages sur l’histoire ou les métiers de l’hôpital ; elle recherche également des bénévoles pour ouvrir plus souvent cet espace.