Les perspectives de l’hôpital à Mayenne

dimanche 28 avril 2019



Ses atouts :

Ils sont reconnus. L’attachement, le soutien et les besoins de la population accentués au nord du département et dans les départements limitrophes par des fermetures hospitalières et la désertification médicale, sont une réalité connue. Le rôle du CHNM est régulièrement conforté par les autorités de tutelles. L’hôpital de la Baudrairie dispose d’un outil performant bien équipé et fonctionnel servi par des équipes médicales, soignantes et techniques qui ont déjà su faire la preuve de leur dynamisme. Le CHNM a montré sa capacité d’adaptation aux nouvelles techniques et aux nouvelles stratégies de prise en charge, comme déjà dans le passé, avec le développement des filières, la télémédecine, l’ambulatoire en chirurgie et dans les autres spécialités. Il s’appuie sur ses liens avec la médecine de ville pour un travail sans cesse renouvelé sur la coordination des prises en charge (continuité des soins, admissions non programmées, sorties précoces, alternatives à l’hospitalisation).

Les freins :

Communs à beaucoup d’autres hôpitaux de ce type : le déficit budgétaire structurel, la démographie médicale, la raréfaction des spécialistes et la désaffection pour l’hôpital publique du corps médical qui, dans certaines spécialités, préfère l’intérim plus rémunérateur à un investissement dans la durée.

Ses Moyens :

Renforcer son attractivité par la qualité de ses moyens ciblés sur ses secteurs d’excellence, son accueil pour les médecins et soignants en formation et sa notoriété.
Développer les filières de prise en charge, de la médecine de ville au Groupement Hospitalier de Territoire et même au-delà du département.

Cette évolution s’appuie sur le dialogue ville-hôpital, le travail sur le PAERPA (Personnes Agées En Risque de Perte d’Autonomie) et les sorties complexes, le développement de l’ambulatoire en chirurgie, en psychiatrie, en médecine et la télémédecine.
L’avenir de l’offre de soin ne peut pas s’envisager sans le rôle incontournable du CHNM inséré dans son lien VILLE-HÔPITAL et dans le cadre du Groupement Hospitalier de Territoire.

Le GHT qu’est-ce que c’est ?

Groupement Hospitalier de Territoire de la Mayenne et du Haut-Anjou, il est créé en 2016 comme les autres GHT partout en France. Recouvrant le territoire du 53 et le Segréen, il est constitué d’un établissement support le CH LAVAL avec autour deux autres centres hospitaliers le CHNM et le CH du Haut Anjou et quatre hôpitaux de proximité : Ernée, Villaines-la-Juhel, Evron et Sud-Ouest Mayennais (Craon).

Autour d’un Projet Médico-soignant Partagé, sa fonction est d’optimiser l’offre de soin et d’en permettre l’égalité d’accès par la complémentarité et la coopération entre les établissements constitutifs, le CHU d’Angers ayant un rôle de référence et de recours. Il s’appuie aussi sur des coopérations en dehors du territoire, CH Le Mans et en dehors de la région sanitaire, le CHU de Rennes. Chacun des établissements exerce sa compétence sauf délégation.
En pratique aujourd’hui l’optimisation des organisations concerne :

L’organisation des filières de prise en charge avec gradation des soins et harmonisation des pratiques.
le groupement des achats, matériels et pharmacie.
L’attractivité médicale par des recrutements médicaux favorisant les coopérations et les parcours de soins.
La convergence des systèmes informatiques et la bonne circulation des informations.

Le lien Ville-Hôpital et le Contrat Local de Santé de Mayenne Communauté

Le C.L.S. signé entre l’Agence Régionale de Santé (ARS) et Mayenne-communauté depuis 2012 a pour objectif la promotion et l’avenir de la santé du territoire.